lundi 4 septembre 2017

L'homme de Terre

Où s'arrête le design ? Où commence le n'importe quoi ?
De l'art ou des tranches de jambon sous vide de chez Laideur Price ?

On voit circuler depuis quelques temps des articles sur le thème du design "éthique" : celui qui ne vous fait pas acheter 123 paquets de chips saveur patate de terre au lieu d'une endive pour le prix de la Rolex du président du fond de pension rien qu'en faisant une recherche google sur les ours de Patagonie.

L'ethics design c'est un design honnête, vrai, respectueux du conso... -oups- de l'utilisateur. Comme un balai qui serait juste composé d'un manche et d'une brosse, une automobile qui serait juste une boite de métal et de plastique qui se déplace en émettant des particules fines (que le balai ethics design ne pourra pas ramasser), etc...

Peut-on alors encore faire rêver les gens avec le design tout en restant honnête ?
Peut-être en se rapprochant de l'art ?
car l'artiste est honnête dans son mensonge...

"l'artiste ment pour dire la vérité" 
V pour Vendetta

Je reste suspendu à la question...
Alors quand on m'a proposé de participer à la conception d'un spectacle son et lumière, j'ai sauté sur l'occasion : à moi le champagne, le fric à gogo et la gloire éternelle ! je me voyais déjà en haut de l'affiche...

"je ne sais pas combien on va pouvoir te payer : on met tout le budget dans les projecteurs vidéo... t'es partant ?"
- ah ... ok... bon il reste quand même la gloire éternelle... c'est déjà ça.

C'est donc parti pour le projet "Terres d'un homme", un voyage autour du monde sur les ailes d'Antoine de Saint-Exupéry.
C'est parti pour un travail à la fois technique et poétique (du design donc ?) sur la création d'images animées qui couvriront toute la façade du château de Saint-Maurice-de-Rémens.
Cette conception visuelle montée et vidéomappée par Olivier Bignon, sera accompagnée de sons, musiques et chansons originales (Cyril Rebillard, Christian Pillémy, Malhory Maret) et d'un récit inédit de Véronique Pommeret raconté par Petrek, sur une mise en scène de Gérard Santonja, le tout produit par Aria prod (merci Claude Jacquemard pour cette aventure passionnante).

Bientôt ni dans vos windows, ni sur vos tablettes, ni dans vos casques VR... mais dans le vrai plein air du dehors en taille XXL et multisensoriel !

Embarquement dans le parc du château de Saint-Maurice-de-Rémens, la maison d'enfance de l'écriviateur, les 15, 16 et 17 septembre !

flyer du spectacle
flyer du spectacle
le portail du parc du château

le portail du parc du château

premiers essais de projection

premiers essais de projection

premiers essais de projection


"Comment supporter la vie d'acier et de verre, le culte voué à l'argent roi, à cette frénésie de la rentabilité et des affaires ?" 
A. de Saint-Exupéry

une tentative de réponse peut-être à Saint-Maurice...

jeudi 15 juin 2017

l'écu des écoles

J'ai conçu et proposé un logo gratuitement, accompagné de conseils de mise en page (avec économie de papier à la clé), pour le Sou des Écoles.

Il a été jugé par le comité "trop sophistiqué et pas assez enfantin..."
Verdict sans appel (ni dialogue, ni remerciement - j'en ai pris connaissance indirectement) : "on garde l'ancien".

Saurez-vous deviner quel est l'ancien? (réponse plus bas)





and the loser is ...



Démoralisé. Quand un clip-art dénué de signification et de bon sens graphique est préféré à une création ancrée localement et bénévole, comment ne pas douter de ses propres compétences ?

mardi 14 mars 2017

Join the force (annexe)

en accompagnement du design de stand MIHB pour le JEC (salon du composite à Paris), la création graphique de la plaquette Dragonskal (produit MIHB) :





Join the force

Design de stand pour le salon du composite à Paris (JEC)

L'enjeu était de présenter sur une surface de 4x4m une entreprise aux compétences riches en savoir-faire mais très différentes : de l'injection thermoplastique associée au métal au matériau minéral résistant au feu. Trouver un élément de convergence dans le discours et sa traduction physique sur le stand me semblait primordial pour assurer à la fois la cohérence d'ensemble et amener la diversité.
Cette clé de voûte a trouvé naturellement sa place dans le coin le plus exposé du stand et invite les visiteurs à découvrir le détail en arrière plan.
C'est finalement un disque (unité) transparent (pureté et clarté) travaillé graphiquement en dépoli (précision et fusion) et cerclé de métal (performance et technique) qui fait office de figure de proue.



















un grand bravo à Eric pour la réalisation et Claire pour l'aboutissement de ce projet (et merci pour les photos sur place).

samedi 4 février 2017